Livraison offerte dans toute la France à partir de 95 euros.

10 conseils pour un intérieur Slow

Nos maisons sont beaucoup plus que de simples endroits où dormir ou d’abris contre les intempéries. De bien des manières, elles incarnent l’image de nous-mêmes et de la vie que nous menons. De même qu’elles reflètent nos états d’être, elles peuvent contribuer à enrichir nos vies. Se sentir bien chez soi est devenu un enjeu majeur. C’est pourquoi il est essentiel de prendre le temps de créer un cadre serein et harmonieux qui, à la fois, répond à nos besoins et exprime nos personnalités. C’est cela une maison Slow ; un lieu qui donne le temps et l’espace nécessaires à notre épanouissement. 

L’aménagement de nos intérieurs est un formidable terrain de jeu créatif, à travers lequel nous pouvons apprendre sur nous-mêmes. Voici dix conseils à suivre pour que cela devienne une de nos plus belles réalisations, sur tous les plans.

1. Trouver son propre style

Joli intérieur slow et bohème

Savoir ce que l’on aime et ce qui nous fait réellement du bien est essentiel afin de développer notre propre vision de l’intérieur auquel nous aspirons, et non pas une vision qui sera dictée par les tendances. Le sens du style évolue à travers le prisme de nos valeurs d’où l’importance de bien se connaître pour savoir se détacher des tendances. En effet, ces dernières vont et viennent et seront probablement démodées peu après leur apparition. Or il n’est pas envisageable de redécorer sa maison tous les deux ans… Cela fait perdre du temps et de l’argent, sans compter l’impact négatif que cela a sur l’environnement. 

Au lieu de ça, faisons confiance à notre instinct, à nos goûts, et à notre capacité à prendre des décisions. Cela contribuera à créer une maison unique, avec une identité forte. Certes, comme au début de tout projet, il est important de faire des recherches et de rassembler des informations, des visuels qui nous inspirent. Cependant, il arrive un moment où il est bénéfique de mettre tout cela de côté pour trouver son propre chemin. Il ne suffit pas d’aborder l’aménagement d’intérieur selon une approche purement esthétique, il faut aussi prendre en compte notre bien-être. Vous aimez par exemple passer du temps à lire en vous lovant dans un fauteuil ? N’en choisissez pas un inconfortable, malgré son beau design… Laissons-nous guider par ce qui nous apportera de la joie de manière durable ! 

2. Accepter l’imperfection

Carafe et bol en céramique noire et émail blanc

Le concept japonais du Wabi-sabi, qui s’inscrit dans le Slow Living, nous invite à cultiver la beauté de l’imperfection dans nos vies et trouve un écho fort dans la décoration et l’aménagement d’intérieur. Il célèbre les intérieurs épurés, où règne la beauté imparfaite de l’artisanat, l’asymétrie et l’irrégularité et où le superflu et l’ostentatoire n’ont pas leur place. Il nous faut renoncer à la quête incessante et illusoire de la perfection. 

Nous sommes individuellement en constante évolution, tout comme nos vies. Nous devons autoriser nos maisons à l’être aussi. Elles sont comme une toile sur laquelle se dessine progressivement l’histoire de nos vies. Nos intérieurs peuvent être décorés au fur et à mesure, par exemple en attendant la bonne pièce et pas celle qui sera là pour simplement combler un vide… Embrassons le fait de travailler sur un projet authentique, à long terme et rejetons l’idée d’avoir un intérieur parfaitement lisse et assorti à la nouvelle tendance saisonnière imposée par les caprices de la fast-fashion

3. Tendre vers le minimalisme

Nous nous sentons plus libres quand nous vivons avec moins. Alors commençons à faire le tri pour ne garder que l’essentiel, ce qui est utile et/ou nous procure une émotion positive. Il est temps de nous séparer des objets qui n’ont jamais vraiment fait partie de notre histoire. Fini l’accumulation ! Faire le bilan de nos possessions peut même devenir un moment agréable si nous l’appréhendons comme un véritable rendez-vous avec nous-mêmes et nos objets. Misons sur la simplicité et l’authenticité : “Less is more”. 

D’autre part, une maison ordonnée et propre favorise la circulation d’énergie qui y est plus légère. Un vrai gage de qualité de vie selon l’art millénaire chinois du Feng Shui ! Aussi, pensons bien à aérer régulièrement nos espaces de vie. 

Désencombrer et bien ranger sont les premiers pas vers le minimalisme. Ensuite, il s’agit de consommer selon une approche consciente et réfléchie en fonction de ses besoins. Acheter moins mais mieux. Investir notre argent dans des produits de qualité en privilégiant un mode de production local, éthique et artisanal limitera notre empreinte sur la Planète et nous rendra heureux sur la durée. 

4. S’entourer d’objets qui comptent pour nous

Bout de canapé en bois avec vase, bougies et livres posés dessus

Nous en avons déjà un peu parlé dans le paragraphe précédent mais attardons-nous sur les objets, qui prennent toute leur importance dans une décoration épurée, en donnant une âme à la maison. 

Une décoration devient riche de sens à partir du moment où nous choisissons de nous entourer d’objets qui nous procurent du plaisir au quotidien. Ils ne doivent pas être considérés pour leur seule fonction mais raconter une histoire ou évoquer des souvenirs. La qualité esthétique d’un objet est également importante c’est pourquoi nous devons les choisir minutieusement. Rien qu’en les voyant, nous devons nous sentir bien. Ces émotions élèvent la vibration de nos intérieurs. Nous créons alors un lieu inspirant, pour nous-mêmes avant tout. 

En prenant le temps d’agrémenter nos maisons d’objets que nous aimons vraiment, nous rendons nos maisons plus belles. Nous leur donnons du caractère. 

5. Choisir des matières naturelles

table dressée avec nappe en lin et chaises en bois

Un intérieur Slow privilégie avant tout les matières naturelles et durables. Laissons entrer Mère Nature dans nos cocons ! Bonjour chaises en rotin, table basse en bois massif, tapis en jute, suspension en bambou, paniers en osier, parure de lit en lin, vases en céramique… En plus d’être écologiques, les matières naturelles apportent à la fois douceur et chaleur pour un rendu résolument cosy et authentique. Elles confèrent indéniablement un charme intemporel à nos intérieurs. 

Par ailleurs, les matières naturelles vont éveiller nos sens sans les agresser : agréables à regarder et à toucher, elles procurent des sensations apaisantes et rassurantes. Ne lésinons pas sur ce qui est source de bien-être : un tapis en laine moelleux sur lequel on peut marcher pieds nus, des coussins, un plaid tout doux… 
Enfin, miser sur le naturel offre une qualité de vie qui va au-delà de la mode et des tendances en améliorant la qualité de l’air que nous respirons et la “vibration” d’une pièce.

6. Opter pour des teintes douces

Chambre blanche et beige aux teintes douces et apaisantes

Dans nos sociétés rythmées par la compétitivité, la recherche de performance et où le “faire” a remplacé le “être”, le besoin de douceur ne s’est jamais fait autant ressentir. C’est pourquoi nos maisons doivent nous inviter à la relaxation dès que l’on passe le pas de la porte. En choisissant des couleurs douces, notre intérieur se fera calme et apaisant et nous pourrons ainsi accéder plus facilement à un état de méditation quotidienne. 

Si des couleurs exclusivement neutres (du blanc au terracotta en passant par les nuances de beige) prôneront la simplicité et le naturel, rien ne nous empêche d’ajouter quelques touches de couleurs  (vert sauge, rose pâle, bleu ciel, jaune moutarde…) – pour égayer le tout. L’objectif est de trouver le bon équilibre entre les couleurs afin de rendre l’ensemble harmonieux et reposant. Et rappelons-nous que même si nous jouons sur des palettes de tons neutres, nos sens peuvent déchiffrer les nuances et les contrastes, ainsi que les textures.

7. Faire entrer la lumière

Coussins sur canapé devant une fenêtre

Une maison lumineuse est une maison douce et accueillante, agréable à vivre au quotidien. La lumière nous dynamise, nous rend de bonne humeur, mais aussi plus créatifs, joyeux… C’est véritablement essentiel dans nos vies ! Même si la luminosité naturelle de notre petit nid doit être pensée dès sa construction, il existe des astuces dans l’aménagement intérieur pour aider à le rendre plus lumineux. Peindre les murs en blanc ou en pastel est un principe de base. La couleur des sols et plafonds joue aussi un rôle primordial : des teintes claires sont, là aussi, de mise. Du mobilier discret est à privilégier dans les pièces petites et sombres… Nous pouvons ajouter également des miroirs pour refléter la lumière naturelle à des endroits stratégiques et ainsi donner une agréable sensation d’espace. 

Après avoir optimisé la lumière naturelle, il est temps de penser aux lumières artificielles. Nous pouvons alors jouer à varier différentes sources lumineuses dans les différentes pièces (lampes, lampadaires, spots….) pour créer un cocon chaleureux et serein. 

8. Créer de la beauté

Branche de coton et pommes de pin posées sur un lit à la parure blanche

Nous sommes entourés de beauté et nos maisons en sont remplies : lumière, formes, ombres… Nous sommes simplement trop affairés pour la voir. Donnons-nous le temps et l’espace pour l’apprécier au quotidien. Nous pouvons aussi créer de la beauté volontairement : lorsque nous privilégions la beauté même pour les objets utilitaires les plus simples, nous créons un environnement agréable et calme propice à ressentir de la joie. Peu importe l’histoire racontée au sein d’une maison, nous apprécions la beauté lorsqu’elle est créée avec intégrité. C’est simplement un lieu où nous nous sentons bien. 

En effet, une maison peut être très photogénique sans avoir d’âme pour autant. La beauté d’un intérieur doit être plus qu’une enveloppe superficielle, une simple “vitrine” guère confortable. Une maison doit être authentique et dégager une aura, une vérité plutôt que d’être une démonstration ostentatoire. 

Selon le Feng Shui, il est important de faire en sorte que nos maisons soient bien équilibrées afin qu’elles contribuent à notre bien-être. Pour cela, les couleurs, la luminosité, la distribution des meubles, l’emplacement des objets et l’occupation des espaces doivent notamment constituer un ensemble harmonieux. Alors, une sensation apaisante se dégage. Nous devons pour cela être vigilant pour conserver l’harmonie à la maison : le désordre crée rapidement un déséquilibre.  Or nous avons besoin de voir mis en évidence ce qui nous procure le plus de plaisir, comme les objets que nous avons minutieusement choisis. 

9. Apporter sa touche personnelle

Main de femme tenant une couronne végétale

On le sait, le Slow Living, c’est privilégier l’artisanat, le fait-main, le savoir-faire traditionnel et local, le caractère unique des objets que l’on fait entrer chez soi. Mais plutôt que de tout acheter, nous pouvons très bien aussi créer de la beauté en concevant nous-mêmes des objets décoratifs ! L’un n’empêche pas l’autre, c’est parfaitement complémentaire. 

Rien n’est plus gratifiant que de laisser libre cours à sa créativité et faire preuve d’inventivité pour un résultat simple et beau fabriqué de ses propres mains : couronnes végétales, suspensions en macramé, photophores… 

Et puis, grâce au principe d’upcycling, nous pouvons également donner une deuxième vie aux objets pour embellir le quotidien : créer des meubles à partir de palettes, transformer une ancienne porte en une magnifique table de salle à manger, une vieille valise en table de chevet par exemple… Tout est possible ! Cela donnera un vrai cachet à notre intérieur. Et en plus c’est écolo.

10. Inviter la nature chez soi

Petite jungle urbaine

En plus d’apporter harmonie et élégance aux pièces de nos maisons, la couleur verte des plantes est apaisante et constitue un réel facteur de bien-être. Certaines plantes d’intérieur contribuent même à rendre l’air plus sain : purifié, il  facilite notre respiration et aide à éclaircir les esprits brumeux. Pour ces raisons et parce que les plantes vertes nous donnent l’impression d’un retour aux sources qui nous est très bénéfique, n’hésitons pas à végétaliser nos intérieurs ! 

Il nous faut les choisir en fonction de leur besoin en luminosité mais aussi de leur taille afin qu’elles soient adaptées à notre environnement. Et si possible, essayons de privilégier des plantes locales.  
Les plantes sont par ailleurs de formidables enseignantes de la philosophie Slow : elles prennent leur temps pour faire pousser des racines stables, des tiges solides, suffisamment de feuilles… et même des fleurs pour certaines d’entre elles, au moment juste. Prendre soin d’elles et les observer nous obligent à ralentir, à avancer à nos rythmes.

Pour résumer, l’intérieur Slow est un lieu de vie durable qui nous ressemble avant tout. Il doit pouvoir nous ressourcer, nous donner du plaisir et nous permettre de célébrer la beauté au quotidien. Cela relève d’une démarche holistique qui prend racine lorsque l’on prend conscience que notre bien-être, celui de nos proches et plus largement celui de la Planète est essentiel.

    Instagram

    Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    Article ajouté au panier
    0 Produit - 0,00